Le droit de tous à la vie de Riccardo PETRELLA

 

Fondateur en 1991 du groupe de Lisbonne, composé de vingt et un membres universitaires, dirigeants d’entreprises, journalistes et responsables culturels, pour promouvoir des analyses critiques des formes actuelles de la mondialisation.
Ses prises de position plus générales contre la marchandisation du monde et pour la défense du bien commun contre la privatisation des ressources vitales pour l’homme (l’eau en particulier), ou encore du revenu d’existence accordé à tous les citoyens sans conditions, en font au début du xxie siècle une des figures emblématiques de l’altermondialisme.

« Nous venons d’Afrique, d’Amérique Latine, d’Amérique du Nord, d’Asie, d’Europe. Nous nous sommes rassemblés à trois reprises en 1998 sans autre légitimité et représentativité que celle d’être des citoyens concernés par le fait qu’1 milliard et 400 millions de personnes sur 5,8 milliards d’habitants de la planète n’ont pas accès à l’eau potable, source primordiale de vie. Ce fait est inacceptable. Or, le risque est grand qu’en 2020, lorsque la population mondiale atteindra environ les 8 milliards d’êtres humains, les personnes n’ayant pas accès à l’eau potable s’élèvent à plus de 3 milliards. Cela est inadmissible. On peut, on doit empêcher que l’inadmissible devienne acceptable … »

Riccardo PETRELLA à travers cet interview de mars 2018 du journal MONDAFRIQUE nous partage sa vision de différents thèmes fondamentaux partagée par notre mouvement des écovillages.
Je vous retransmets quelques vidéos et interviews encore disponibles à ce jour sur la toile …

Mondafrique présente quatre interviews de Riccardo PETRELLA, politologue, économiste et fondateur du « Comité international pour un contrat mondial de l’eau », défendant le principe que l’eau est un bien commun et que le droit à l’eau est un droit inaliénable individuel et collectif.

Riccardo PETRELLA : Révoltons nous !

Dans ce premier entretien, réalisé par « Pour », il appelle à une révolte contre tous les prédateurs qui transforment tout (dont l’eau) en produit rentable.

Vidéo1
Cliquez sur ce lien

Riccardo PETRELLA : l’accord de Paris – la COP21- ne vaut rien !

Dans ce second entretien réalisé par « Pour », il nous parle des changements climatiques risquent d’entrainer une augmentation de la température de 3°C. Et ça aurait pour conséquence une pénurie d’eau – d’après le rapport Stern – qui toucherait jusqu’à 4 milliards d’habitants et frapperait de famine près de 500 millions de personnes supplémentaires. À l’inverse, d’autres régions subiraient des inondations côtières qui affecteraient plus de 100 millions de personnes chaque année.
Alors pourquoi est-ce que la COP21 et les grands Etats et les puissances financières font une impasse sur ces prévisions, font comme si elles n’existaient pas ?

Vidéo 2
Cliquez sur ce lien

Riccardo PETRELLA : il ne faut pas accepter les inégalités

Dans ce troisième interview réalisé par « Pour », alors que le réchauffement climatique est devenu une évidence et que la COP21 est un « échec pour la vie », Riccardo Petrella appelle à une prise de conscience au niveau planétaire pour ne plus accepter cette situation sans rien faire dans les pays du Sud.

Vidéo 3
Cliquez sur ce lien

Riccardo PETRELLA : nous sommes responsables des millions de morts

Dans ce quatrième interview réalisé par « Pour », il lance un cri d’alarme face à l’indifférence des pouvoirs politiques et financiers face aux désastres climatiques que subiront, pour l’essentiel, les pays non occidentaux, à cause de l’élévation de la température, et qui risque de condamner à mort des centaines de millions d’êtres humains.

VIDEO 4
Cliquez sur ce lien

Image associée

Autre interview, tout aussi intéressant :

Les occidentaux appauvrissent les africains …

Du site MONDAFRIQUE-COM

Le Manifeste de l’Eau pour un contrat mondial

Un commentaire sur « Pour un contrat mondial de l’eau … »

  1. je suis tout à fait d accord avec ce grand homme , ils nous coupe de nos racines , nos valeurs . ils nous prive de nos ressources vitale , qu ils nous font payé et n hésite pas à nous coupé les vivres si nous payons pas . la nature nous donne tout se dont ont a besoin si on c est l observé, la comprendre et la respecté .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s