Loi-alimentation

Le projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable », est en discussion depuis le 22 mai 2018 en séance publique à l’Assemblée nationale…

 

En ce 30 mai 2018, la communauté des citoyens français est révoltée par les décisions prises par le petit groupe de députés présents lors du vote sur l’interdiction du glyphosate dans la loi.
 » En tout, 63 députés ont veillé jusqu’à 2 heures du matin pour rejeter l’amendement (20 pour, 2 abstentions). Parmi eux, les chefs de file des députés LREM, Richard Ferrand, des députés MoDem, Marc Fesneau et des députés LR, Christian Jacob. A noter que les groupes « insoumis », socialiste et communiste n’étaient représentés que par un député chacun. S’ils avaient été au complet au moment du vote, l’interdiction du glyphosate, et donc de l’herbicide fétiche de Monsanto « Roundup », aurait théoriquement pu être votée. L’amendement Orphelin, moins radical qu’un amendement de la députée non inscrite et ex-ministre de l’Ecologie Delphine Batho, également rejeté, prévoyait des dérogations possibles jusqu’en 2023 … »
Voici leurs noms =>
 » Les 63 députés, région par région : Parmi les 63 députés qui ont refusé d’inscrire l’interdiction du glyphosate dans la loi, on trouve 36 LREM, 15 LR, 7 UDI / Constructifs, 4 MoDem et 1 communiste (Sébastien Jumel). (En gras, les chefs de file de groupes parlementaires.)

  • Auvergne-Rhône-Alpes
Jean-Yves Bony  LR Cantal
Vincent Descœur LR Cantal
Emmanuelle Anthoine LR Drôme
Monique Limon LREM Isère
Valéria Faure-Muntian LREM Loire
Dino Cinieri LR Loire
Valérie Thomas LREM Puy-de-Dôme
  • Bourgogne-Franche-Comté
Barbara Bessot Ballot LREM Haute-Saône
Perrine Goulet LREM Nièvre
Rémy Rebeyrotte LREM Saône-et-Loire
Michèle Crouzet LREM Yonne
  • Bretagne
Richard Ferrand LREM Finistère
Graziella Melchior LREM Finistère
Florian Bachelier LREM Ille-et-Vilaine
Laurence Maillart-Méhaignerie LREM Ille-et-Vilaine
Gilles Lurton LR Ille-et-Vilaine
Thierry Benoit UDI / AI Ille-et-Vilaine
Jean-Michel Jacques LREM Morbihan
Nicole Le Peih LREM Morbihan
  • Centre-Val-de-Loire
Guillaume Kasbarian LREM Eure-et-Loir
Laure de La Raudière UDI / AI Eure-et-Loir
Philippe Vigier UDI / AI Eure-et-Loir
Sophie Auconie UDI / AI Indre-et-Loire
Jean-Pierre Door LR Loiret
Marc Fesneau MoDem Loir-et-Cher
  • Grand Est
Grégory Besson-Moreau LREM Aube
Antoine Herth UDI / AI Bas-Rhin
Éric Girardin LREM Marne
Charles de Courson UDI / AI Marne
Lise Magnier UDI / AI Marne
  • Hauts-de-France
Julien Dive LR Aisne
Maxime Minot LR Oise
Benoît Potterie LREM Pas-de-Calais
Daniel Fasquelle LR Pas-de-Calais
Jean-Claude Leclabart LREM Somme
  • Ile-de-France
Marie Guévenoux LREM Essonne
Christine Hennion LREM Hauts-de-Seine
Anne-Christine Lang LREM Paris
Christian Jacob LR Seine-et-Marne
Jean-Jacques Bridey LREM Val-de-Marne
Jean François Mbaye LREM Val-de-Marne
  • Normandie
Bertrand Bouyx LREM Calvados
Sébastien Leclerc LR Calvados
Séverine Gipson LREM Eure
Véronique Louwagie LR Orne
Jérôme Nury LR Orne
Xavier Batut LREM Seine-Maritime
Sébastien Jumel PC Seine-Maritime
  • Nouvelle-Aquitaine
Jean-Baptiste Moreau LREM Creuse
Jean-Marie Fiévet LREM Deux-Sèvres
Véronique Hammerer LREM Gironde
Sophie Mette MoDem Gironde
Olivier Damaisin LREM Lot-et-Garonne
Nicolas Turquois MoDem Vienne
  • Occitanie
Arnaud Viala LR Aveyron
Olivier Gaillard LREM Gard
Nicolas Démoulin LREM Hérault
Philippe Huppé LREM Hérault
Marie-Christine Verdier-Jouclas LREM Tarn
  • Pays-de-la-Loire
Sarah El Haïry MoDem Loire-Atlantique
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur
Pascale Boyer LREM Hautes-Alpes
Jean-Claude Bouchet LR Vaucluse
  • Français de l’étranger
Roland Lescure LREM Amérique du Nord

(sources l’OBS du 29 mai 2018)

Ce 30 mai est le dernier jour pour l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation. Pour le gouvernement, l’objectif était d’offrir une meilleure alimentation aux consommateurs tout en garantissant aux agriculteurs une rémunération plus juste …

 » Le public avait été invité en 2017 à participer de quatre manières différentes :
– en votant sur les propositions du Gouvernement et des autres contributeurs,
– en argumentant sur ces propositions,
– en proposant lui-même des explications aux problèmes identifiés et des solutions pour y faire face, ou, enfin,
– en référençant des sources d’information.
Les consultations étaient ouvertes jusqu’au 20 octobre 2018 et ont été suivies d’une phase de synthèse entre le 1er novembre et le 15 décembre.

Au 23 août 2017, les questions qui ont retenu prioritairement l’attention du public sont :
– la rémunération des producteurs (2.193 participants),
– de l’accompagnement de la transformation de l’agriculture (1.563 participants)
– du soutien aux modes de consommation plus responsables (1.207 participants).  »

Soit, si les comptes sont bons = 2193 + 1563 + 1207 = 4963 soit environ 5000 personnes sur 60 millions de concitoyens !!??? …

DE QUI SE MOQUE-T-ON ???!!!

Bruxelles aussi :  » Parallèlement et indépendamment de cette consultation franco-française, la Commission européenne à invité au même moment les citoyens de l’UE à s’exprimer sur la manière de rendre la chaîne d’approvisionnement alimentaire plus équitable ».
Cette consultation, lancée le 16 août dernier, était ouverte jusqu’au 17 novembre 2017 ( Résultats des votes européens = 1432 réponses)
 » Les objectifs de Bruxelles ? Evaluer la nécessité de réguler les pratiques commerciales déloyales dans le domaine agroalimentaire, évaluer le degré de transparence du marché tout au long de la chaîne, évaluer, enfin, l’intérêt des parties prenantes pour l’application d’accords de « partage de la valeur » qui ont déjà cours dans certains secteurs comme celui du sucre.  »

ALLONS-NOUS RESTER SANS RIEN FAIRE ET LES LAISSER VOTER DES LOIS EN TOTALE CONTRADICTION AVEC LE RESPECT DU VIVANT ? 

Exprimons-nous, écrivons à nos députés, sénateurs, maires, présidents de conseils régionaux et généraux … Rencontrons-les ? Discutons, argumentons … oeuvrons pour que leur conscience s’ouvrent à plus de réalisme !

Merci à chacun d’agir et de se positionner POUR le respect de la Vie sous toutes ses formes et ainsi contribuer à l’émergence de nos projets d’écovillages, solution évidente à la disparition programmée de notre humanité …

Pour aller plus loin :

Sur le site du ministère : http://agriculture.gouv.fr

Suivez les débats en direct sur le site de l’Assemblée nationale

Pour télécharger le texte ou ici 

Des opinions critiques qui se rejoignent et disent NON !!!

http://www.rfi.fr

https://www.lemonde.fr

https://www.nouvelobs.com

https://www.publicsenat.fr

Un commentaire sur « Projet de loi « Agriculture et Alimentation » 2018 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s